Histoire, personnages et patrimoine
Le papier
Le moulin du Got est le dernier témoin de l’importante activité papetière du Limousin au XVIIIè siècle. Le moulin fut construit au début du XVIè siècle pour faire du papier et n’a cessé cette production qu’à sa fermeture, il y a près de 50 ans en 1954.
 
Le moulin situé sur le Tard, affluent de la Vienne, à l’'ouest de Saint Léonard a vu des générations de papetiers fabriquer à la main des feuilles de papier-chiffon pour les imprimeurs parisiens. Après 1850, en pleine révolution industrielle, la pile hollandaise et les meules remplacent les piles à maillets. On produit alors du papier-paille pour l’emballage. La machine succède à la forme et la production s’accroît. Après la seconde guerre mondiale, le moulin du Got change de fabrication et fait du carton à l’enrouleuse à partir de papiers recyclés. On en faisait des têtes de poupées, des masques ou des chevaux à bascule.
 
Aujourd'’hui propriété de la commune de Saint-Léonard de Noblat, le moulin du Got vous invite à découvrir la renaissance de ses ateliers.
 
La naissance des feuilles de papier 
Au cours de la visite vous assisterez à la naissance de feuilles de papier à travers les gestes séculaires des papetiers d’aujourd’hui : fabrication de la pâte dans l’ancienne pile hollandaise, et créations des feuilles à « la forme » plongée dans une cuve comme au XVIè siècle, ou « la mécanique » sur la machine à forme ronde, restaurée, datant des années 1870.
Unique machine à papier du moulin du Got depuis cette date, elle est la mémoire de l’époque du papier-paille. Elle sert aussi à fabriquer du carton.
 
Leurs vies, leurs impressions
Destiné depuis toujours aux imprimeurs parisiens, le papier du moulin du Got est transformé devant vous : la composition des lignes à imprimer se fait à la main, lettre après lettre, ou en ligne entière grâce à la linotype, machine révolutionnaire inventée à la fin du XIXè siècle par un horloger suisse.
Les presses à imprimer vous racontent l’histoire de l’impression de la Stanhope en fonte du XVIIIè utilisant la force manuelle, à la presse à platine automatique « Heidelberg » de 1950.
Pierre ou « plantes » de métal permettent de réaliser les lithographies les plus variées.
 
Les artistes peuvent venir au moulin du Got pour créer leurs œuvres sur le papier de leur choix fait spécialement à leur demande.
 
En savoir plus ...
Moulin du Got
Le Pénitent 87400 Saint-Léonard de Noblat
 05.55.57.18.74
 
www.moulindugot.com ou depuis sa page Facebook®  
Envoyer l'article à un ami
Retour