Histoire, personnages et patrimoine
Le papier
Le moulin du Got est le dernier témoin de l’importante activité papetière du Limousin au XVIIIè siècle. Le moulin fut construit au début du XVIè siècle pour faire du papier et n’a cessé cette production qu’à sa fermeture, il y a près de 50 ans en 1954.   Le moulin situé sur le Tard, affluent de la Vienne, à l’'ouest de Saint Léonard a vu des générations de papetiers...
En savoir plus...
La porcelaine
Autour de l’'an mil, on trouve pour la première fois en Chine une céramique merveilleuse, fine, blanche, translucide, sonore, souvent admirablement décorée. Dès le XIIIème siècle, Marco Polo la découvre au cours de ses lointains voyages en Orient. Il la baptise du nom du coquillage « porcelaine ». Il la fait connaître en Occident, et c’est seulement au XVème...
En savoir plus...
La tannerie
Les tanneries apparaissent dans les archives dès le XVè siècle. En 1844, selon une enquête statistique, 14 tanneries sont dénombrées dans la commune de Saint Léonard. Les peaux tannées étaient des peaux de bovins, d’'ovins et de caprins. Les produits employés se résumaient à la chaux et à l’écorce broyée. L'’acidité de l'eau, présente sur les sites, a facilité...
En savoir plus...
L'émail
Depuis plus de 800 ans, le Limousin a su s'imposer, grâce notamment au rayonnement de l'abbaye Saint-Martial de Limoges, comme une terre de l'émail, par sa richesse et sa diversité. Depuis l'émail champlevé jusqu'à la grisaille, en passant par l'émail peint, de nombreux artistes (Léonard Limosin, Jouhaud, Magadoux...) ont porté, au-delà des frontières, la place...
En savoir plus...