Vie communale
Made In France : un patrimoine labellisé !
Depuis 2006, le label d’Etat « Entreprise Vivante du Patrimoine » récompense les entreprises aux savoir-faire artisanaux et industriels d’excellence dans plusieurs domaines : équipements professionnels, gastronomie, décoration, arts de la table, patrimoine bâti, cutlure et loisirs, mode et beauté.
 
Aujourd’hui, ce label d’exigence qui valorise le « fabriqué en France », regroupe 1 130 entreprises (au 31 décembre 2012) dont 3 sur notre commune :
 
 
La manufacture de porcelaine CARPENET
Route de Bujaleuf
( 05.55.56.02.39
 
Fondée en 1962 par Claude et Monique Carpenet, aujourd'hui la pérennité de l'entreprise est assurée par leurs enfants. Elle est installée au lieu-dit "Saint-Aubin".
 
Son atelier artisanal élabore ses produits dans la plus pure tradition de la Porcelaine de LIMOGES. Grâce à son savoir-faire, la société a obtenu le label « Entreprise du patrimoine Vivant ».
 
Ses dirigeants ont toujours défendu l’appellation « Limoges France ».
Le bon goût de ses modèles, l’élégance et la variété des décors font apprécier ses articles dans le monde entier. Connu dans le domaine des arts de la table, elle s’oriente également vers les objets de décoration, vases, lampes, figurines…Elle propose aussi bien des décors anciens, tels que le Bleu de Four, que des décors peints à la main, des décors personnalisés ou des décors contemporains. Sa flexibilité lui permet d’adapter au mieux le décor à la demande du client.
Vous avez envie de savoir, de comprendre et/ou de connaître la fabrication de la porcelaine de Limoges : la manufacture CARPENET vous propose de découvrir son atelier et son magasin de vente directe à Saint-Léonard.
 
Dates des visites
Du 14 juillet au 31 août : du lundi au jeudi à 14h30 et du mardi au vendredi à 10h30. Visite libre possible tout au long de l'année.
 

Tannerie BASTIN & FILS

Chemin du Moulin Follet

 05.55.56.00.32

 

Saint-Léonard de Noblat, les tanneries étaient nombreuses et réputées au XVIIème siècle grâce à la présence des matières premières nécessaires à la tannerie : les peaux d’animaux, les arbres des forêts pour la fabrication du tan et les nombreux cours d’eau.

 

Créée en 1806 dans le faubourg Banchereau (actuelle rue du Colonel Ledot), la tannerie Bastin porte le nom de famille de son fondateur. En 1890, elle s’implante dans l’ancien moulin à tan, le Moulin Follet où elle est encore actuellement.

 

Depuis 1980, la tannerie Bastin travaille uniquement pour l’entreprise de chaussures « Weston » , pour qui elle fabrique les semelles en cuir de ces chaussures de luxe.

 

La tannerie Bastin compte aujourd’hui 10 salariés qui travaille le principe du tannage végétal, une méthode longue et très ancienne : les peaux se transforment en cuir, au bout d’une longue période d’au moins 12 mois, grâce à l’action des tannins(1) présents dans les poudres et les écorces d’arbres.

 

 

(1)substance  présente dans le bois et l’écorce du chêne, du châtaignier, etc qu’on utilise pour tanner les peaux et les rendre imputrescibles               

 

Sources

Cet article a été rédigé à partir du livret découverte édité par le service éducatif du Pays d’art et d’histoire de Monts et Barrages.

 

Dates des visites organisées par le Pays Art et Histoire de Monts et Barrages :
Mercredi 1er juillet et vendredi 3 juillet à 14h
Lundi 24 août et vendredi 28 août à 10h et 14h
 
Durée de la visite : 1h30
Réservation obligatoire au 05.55.69.57.60 (nombre de places limité)
Rendez-vous à l'Office de tourisme (place du Champ-de-Mars)
Tarifs : 4 € adultes/gratuit pour les moins de 12 ans
 

 

 

 

 

 

 

 


Porcelaines J.LCOQUET

18, avenue de Limoges
 05.55.56.08.28
 
En 1840, le développement des manufactures de porcelaine sur la région de Saint Léonard, est servi par la présence du kaolin, la pureté des eaux, l’abondance du bois de chauffage et du charbon.
En 1825, Pierre Tharaud déjà fabricant à Limoges, établit un moulin de pâte à porcelaine et une usine de fabrication au lieu-dit « la Roche » ou « la Varache » à Saint Léonard. Il en revend l’ensemble en 1835 à François Pouyat, dont les fabrications d’une qualité exceptionnelle, restent célèbres pendant tout le XIXème siècle et début du XXème. Le « Blanc Pouyat » est toujours apprécié des connaisseurs. Vendue en 1920 à la « Porcelainerie de la Haute-Vienne ». L’entreprise a reprise en   1963 par M. Jean-Louis Coquet qui a poursuivi la réputation de son illustre prédécesseur.
 
Dates des visites guidées :
Jeudi 23 juillet et jeudi 20 août
Réservation auprès de l'Office de tourisme de Noblat au 05 55 56 25 06

 

Envoyer l'article à un ami
Retour