Histoire, personnages et patrimoine
Fête de la Quintaine
Cette fête existe depuis le 15 novembre 1620, en souvenir du passage dans la ville du Prince de Condé. Elle a toujours lieu le deuxième dimanche après le 6 novembre et est organisée par la Confrérie saint Léonard qui veille au culte des reliques du saint patron.
 
Des cavaliers armés d’une massue en bois « le quillou » se lancent à l’assaut d’un modèle réduit de forteresse flanquée de quatre tourelles surmontées de drapeaux tricolores. Cette destruction, mêlant sacré et profane, fait partie du culte rendu par les habitants de Saint-Léonard au souvenir du fondateur de la cité. Léonard, ermite, a vécu dans la forêt de Pauvain au VIème siècle en consacrant une part de sa vie à aider les prisonniers. C’est pourquoi cette forteresse ressemblant à une prison doit être cassée : la symbolique de la libération est là. Les croyances populaires attribuent aux morceaux de Quintaine collectés des vertus particulières. En plus de porter bonheur durant l’'année, ils font pondre les poules.
 
Au programme de cette manifestation : la veille, les confrères montent dans le clocher pour la sonnerie des deniers, le jour même, ont lieu la grand messe dans la collégiale pour bénir la Quintaine, le cortège suivi de la joute équestre et enfin le cortège des brandons au son de la vielle.
 
La prochaine édition de la Fête de la Quintaine aura lieu le dimanche 18 novembre 2018.
Envoyer l'article à un ami
Retour